Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2012

Exposition OT d'Abbeville du samedi 3 au jeudi 15 novembre

ok phodddddrtto.JPG

26/10/2012

Un dimanche au bord du canal

Un domingo na beira do canal 

ok phojjjjto.JPG

C’est le dimanche, le jour du repos.

 

Juste après la pluie, apparait un splendide arc-en-ciel au-dessus des pâturages où paissent les moutons.

 

Profitant de l’accalmie, les familles viennent se promener le long des berges du canal à pied ou en vélo.  Ce sont de vrais moments de détente au bord de l’eau au milieu d’une campagne toute pimpante.

 

Acrylique sur toile    33 cm x 24 cm  

Encadré bois (48 cm x 39 cm)

16/10/2012

Le passage de la Maria Fumaça

A passagem da Maria Fumaça

phoro127 okto.JPG

Comme la Baie de Somme, le Brésil a son petit train à vapeur qui n’a jamais cessé de roulé depuis le 30 septembre 1880. Il lui faut aujourd’hui près d’une heure pour parcourir les 12 km qui séparent São João del Rei de Tiradentes dans le Minas Gerais.

 C’est la Maria Fumaça, locomotive construite en 1908 à Philadelphie. Au milieu de la campagne et des vallons, elle émerge de son nuage de vapeur d’eau avec ses machinistes transpirant à grosses gouttes, conduisant son convoi tanguant sur les rails (écartement de 76 cm !) et sa sirène retentissant joyeusement.

La ligne parcourt le Caminho velho, l’ancienne route de l’or dans le vieux Brésil colonial où le premier filon d’or a été découvert en 1963.

En Baie de Somme, le Petit Train à Vapeur fait des allers-retours entre Le Crotoy, Noyelles sur Mer, Saint Valéry-sur Somme et Cayeux sur mer.

Ils se ressemblent beaucoup tous les deux : la Maria Fumaça et le Petit Train à vapeur de la baie de Somme.

 

Acrylique sur toile    33 cm x 24 cm  

Encadré bois (48 cm x 39 cm)

25/09/2012

Les salopettes jaunes dans le parc

Os macacoes amarelos no parque

phoGGGto.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

Voici le ballet des jardiniers du parc de la ville. Tous sont vétus de la même salopette jaune avec une marinière blanche rayée de rouge.

 

Ils coupent les arbustes ou les taillent pour faire de belles formes arrondies. D'autres plantent de nouvelles fleurs dans les bordures et les massifs.

 

Tout un monde qui travaille pour le bien des promeneurs du parc, es enfants qui viennent y jouer ou le marchand de ballons qui passe tranquillement.

 

Acrylique sur toile    20 cm x 20 cm  

Encadré bois (35 cm x 35 cm)