Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2018

Le chemin dans l'orangeraie

O caminho no naranjal 

 le chemin dans l'orangeraie +++++++.jpg

Les paysans travaillent dans l’orangeraie et commencent de ramasser les oranges les plus mûres. Chacun s’occupe de son arbre puis va porter sa cueillette dans un panier jusqu’au bord du chemin.

C'est alors un petit moment de repos pour récupérer quelques forces tout en discutant avec ses voisins.

 Acrylique sur toile       22 cm x 16 cm

17/09/2018

Mes 2 derniers pour mon expo de St Valery

les bulles de savon.jpg

Les Bulles de savon - As bolhas de sabão.

 Ah le plaisir de se promener dans la campagne en faisant des concours de bulles de savon !

Les enfants adorent s’amuser avec des bulles de savon en soufflant dans leur long tube pour faire des centaines de bulles qui s’envolent et puis éclatent doucement avant qu’on les attrape.

 Les bulles de savon c’est toujours le plaisir et la détente.

Acrylique sur toile 20cmx20cm

OK.jpg

Les moulins à vent - Os catas vento.

 Ah courir dans la campagne en faisant virevolter son moulin à vent !

 Oui c’est bien ça les vacances !

 Entendre ce froufroutement et voir les couleurs tourner et tourner encore !

 Vive les vacances !

Acrylique sur toile 20cmx20cm

14/07/2018

Le marchand de barbe à papa

O vendedor de algodão doce   

IMG_5178.jpg 

Le meilleur moment de la journée dans le parc, c’est quand le marchand de barbe à papa vient s’installer avec sa belle cariole toute colorée.

Tous les enfants se précipitent et même les parents car tous adorent voir s’enrouler doucement autour du bâton ce filet de coton rose et carmin qui ensuite enfle pour devenir une énorme boule.

Ah le plaisir ensuite de mordre à pleines dents dans cette boule de sucre ! inoubliable !

 

Acrylique sur toile       41 cm x 33 cm

09/06/2018

Le marchand de marrons

O vendedor de castanhas quentes  

IMG_4880 2.jpg

“Chaud, chaud, les marrons chauds“. Vous vous rappelez ?

Cette phrase lancée dans le froid de l’hiver quand on se promenait sur les boulevards, qui d’un seul coup nous réchauffait le cœur avant de nous réchauffer les doigts quand on dépiautait fébrilement les marrons de leur carapace noire et qu’on se brûlait au cœur or avant de le croquer avec délectation. Puis quand on en gardait un ou deux dans une main pour se réchauffer et l’autre serrant fortement le cornet de papier journal.

Mais ça c’était avant quand on pouvait les déguster au coin des rues pour quelques piécettes de monnaie.

Nota Bene : et aussi pour les puristes, “c'est chaud marron ! “signifie une affaire délicate, aussi brûlante que les marrons grillés.

 Acrylique sur toile       30 cm x 30 cm