Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2010

Champs de fleurs

Après le café, le thé, le maïs, le coton, je voudrais vous faire découvrir que le Brésil est l'un des plus grands producteurs au monde de fleurs. Notamment dans les Etats de Sao Paulo et de Rio de Janeiro où l'on trouve des champs entiers de fleurs depuis les années 1960.

Copie de Miniatures 2 3f évrier mars 007.jpg

Au Nord de Sao Paulo, en allant vers le Minas Gérais, entre Campinas et Ribeiro Preto, vous avez la petite ville de Holambra (10.000 habitants), la ville des Fleurs. C'est comme un morceau de Hollande au Brésil.

Elle représente de 40% de la production des fleurs brésiliennes. Des centaines d'agriculteurs produisent et vendent des fleurs partout dans le monde. Plusieurs, d'origine hollandaise, sont venus s'installer au Brésil après la seconde guerre mondiale quand leurs champs avaient été dévastés... D'où la création de la ville d'Holambra dont le nom vient de HOL (de Holanda), AM (de América) e BRA (de Brasil).Et c'est à partir du savoir-faire hollandais qu'ont commencé les plantations de fleurs dans cette région.

Vous y verrez des champs entiers de fleurs comme celui-ci avec de nombreux horticulteurs travaillant du matin au soir au milieu d'un océan de verdure et de couleurs.

Un enchantement pour la vue et l'odorat.

Acrylique sur toile (37.5 cm x 47.5 cm)

24/02/2010

Baigneurs et parasols

Banhistas e guarda-sóis 

Soleil, mer, plage, baigneurs, parasols et barques...

Les vacances, les vraies vacances au soleil.

PLAGE février 009.jpg

Un petit village colonial comme il y en a plein sur les côtes

du nordeste à Rio de Janeiro.

 

C'est sur une telle plage que les Brésiliens viennent se reposer l'été austral

pour les vacances de mi-novembre à mars.

 

C'est pour nous la saison chaude, à l'inverse de l'hémisphère nord : le temps des vacances et du repos.

 

On se baigne, on se dore au soleil, on joue au beach Volley, on fait de la planche à voile ou du bateau pour aller d'île en île.

 

On mange des glaces, des noix de coco et des épis de maïs cuits à l'eau avec du sel et du beurre fondu.

On boit de merveilleux jus de fruits immédiatement pressés sur place, du thé glacé ou de la bière "estupidamente gelada".

 

 

La belle vie des baigneurs.

La plage et ses multiples parasols.

 

Venez essayer l'hiver prochain...

 

Sélectionné pour le 4ème Festival Mondial d'Art Naif de Katowice de 2011


Acrylique sur toile (37.5 cm x 47.5 cm)

13/02/2010

Rio de Janeiro

Le Pao de Açucar (Le Pain de Sucre), symbole mondialement connu de la la ville de Rio de Janeiro. 

Copie de deux marines février 013.jpg

de Guanabara est un véritable plaisir pour l'œil. J'ai eu la chance d'habiter Rio de Janeiro plus de 2 années complètes et d'y découvrir un monde d'artistes notamment de grands peintres naïfs.

C'est une ville trépidante avec de nombreuses plages connues du monde entier comme Copacabana, Ipanema, etc et des quartiers magiques Botafogo, Flamengo, etc qui font immédiatement penser au futebol avec le célèbre Maracana. 

Voici donc Rio de Janeiro à ma façon... 

Acrylique sur toile (37.5 cm x 47.5 cm)

Sélectionné pour le 5ème Festival Mondial d'Art Naif de Katowice de 2012 

Un dimanche à la plage

Um domingo na praia.

 

 

Un petit village colonial au bord de la mer.

 

Comme il ya des années et des années. Comme si rien n’avait changé.

 

Copie (2) de deux marines février 007.jpg

 

C’est le début de l’après-midi. Il fait chaud. Presque trop chaud. Les promeneurs en famille y viennent ici se reposer pendant les vacances estivales qui sont au Brésil de décembre à mars. Ils profitent de la plage et de l’eau pour se rafraichir, pour nager et jouer avec les enfants.

 

Les lanchas (bateaux plats brésiliens avec un toit en toile) vont et viennent pour les prendre sur le quai et les emmener se promener sur la mer en navigant autour de petites îles paradisiaques.

 

Des vacances très agréables avant de reprendre le travail.

 

 

Acrylique sur toile (27 cm x 37cm)