Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2008

Les semailles

Terminé aujourd'hui, ce lundi 6 octobre 2008 :

P1000902.JPG
 Les semailles (sementeira)

Après avoir travaillé la terre tout l'été, les paysans font les semailles en automne. Ils vont lentement de droite à gauche puis de gauche à droite avec de grands gestes pour semer les futures récoltes qui seront la source de la vie.

Plus loin, au fond, d’autres ramassent fruits et légumes sur de multiples parcelles de terres cultivées.

Pendant qu’ils travaillent, d’autres se reposent en pêchant dans le petit lac, proche du village. Certains plus sportifs en profitent pour se promener à bicyclette.

Enfin, au milieu des oiseaux dans le ciel, on peut voir aussi des avions de passage et sur la gauche une montgolfière...

Tous sont bien présents. Et vous pouvez apprécier leurs gestes quotidiens et leur vie dans ce petit coin de terre, leur vie le coin au la parcelle de terre.                           

P1000896.JPGAinsi je respecte, dans les Semailles, une des caractéristiques d'une partie des Ecoles d'art naïf brésiliennes : faire un tableau avec plusieurs plus petits tableaux représentant des scènes de la vie quotidinne.

Les uns s'imbriquant dans les autres, pour composer un tout, comme ici une dizaine de saynettes (ramassages, pêche au lac, villages, semailles, etc.) permettant de montrer les différentes facettes d'un moment particulier.

A vous de découvrir ces multiples saynettes...

Aimeriez-vous être là, à cet instant là, dans la naïveté de cette toile, mais peut-être pas aussi simplement naïve qu'elle parait au premier abord ?...

_______________________________________________________________

Acrylique sur carton entoilé traditionnel
33 cm x 46 cm

02/08/2008

Merci pour m'avoir permis de réussir ce vernissage du vendredi 1er août

Oui, un grand merci à tous pour êtres venus si nombreux (plus de 200 personnes comptées) à mon vernissage au Local à Chaluts. Malgré cette période (heureuse) des vacances et un vendredi soir.

f7a2d783640cf0be7554f2c5f587dfec.jpg

Merci pour votre attention gentille, votre curiosité et votre intérêt pour cet art naïf que j'aime tant.

e95280993b4cc6d7ff343908be920b7e.jpg

Un grand merci d'abord à Marie-Josèphe Devisme qui a bien voulu me permettre d'exposer au Local à Châluts en cette période estivale.

Merci aussi à la Municipalité du Crotoy et 0 son Maire M. Wadoux, sans oublier naturellement Mme Claude Chaumette qui est la Reine de l'animation de notre Crotoy. C'est grâce à son énergie et ses intiatives que nous sommes toujours avec la ville en fête.

1e34f761301c0be112c6231f36eccf2b.jpg

98f9fad67439ce089497fea2a11f8eda.jpgUn coup de chapeau aussi aux différentes personnalités qui se sont déplacées pour me montrer leur attachement et plus spécialement parmi elles :

- Mme Colette Michaux, Vice-Présidente du Conseil Régional de Picardie (qui représentait aussi le Président Gewerc retenu par ailleurs),31218725340287f2cc0a5a1093410cea.jpg

- M. Pascal Demarthe, Conseiller Général et Président du Comité Départemental du Tourisme de la Somme (qui représentait aussi le Député Gilbert Mathon en vacances parlementaires mais de tout coeur avec nous),

- Les artistes qui m'ont fait l'honneur et la gentillesse d'être là. Notamment pour les peintres  : Alain Devaux, Corinne Van Den Bussche, Diider Van Dorn,...

c25b17fc7132d03d75ce426a0c89e65d.jpg2164c0d35d50753e52a12da0be06d9f0.jpg
a0d76c2d65772fd6f55991f8cc37d8d2.jpg

aa5e9a0f9d68ae4477b2118601066b3b.jpg76cbaf087288b511428d39651200c7b3.jpg- sans oublier tous les autres, tous mes amis venus parfois de bien loin (Marie-France, Amédée, Yvonne, Francine, Claude, Martine, Daniel, Johann, Claude, Andrée et sa soeur, Tony et Fanny, Daniel et Philippine, Lyonel et son épouse, Anne, Philippe, Christophe, Aurélie, Vincent, Michel, Claudette et Jean-Claude, etc et etc et etc. Désolé de ne pas citer tout le monde. Mais je vous embrasse toutes et tous.

Sans oublier non plus ceux qui m'ont bien aidée pour cette expo et ce vernissage : Claude, Michèle, Françoise et Robert.

9f992cd49afa02aa5a1c4abb12ce702c.jpg1a5a776af27a561dccdfdcc365321476.jpg

 

 

 

c02fdb123aee0bb237cf6ded9555ba60.jpg 

A noter que la capirinha brésilienne a encore fait des adeptes lors de cette soirée. Précisons que c'était plutôt de la capiroska. Pour ceux qui veulent connaître la recette : cliquer ici.

65a6010e1b1e100e1c48a084b0eab20e.jpg

 Merci encore à tous.

 ccaa64310155b3ff9b408fcc7d61c67f.jpg

 c781c86c93b7ef825904ee2c1681caa8.jpg

Et pour ceux qui n'ont pas pu se déplacer pour ce vendredi, rappelez-vous que l'exposition dure encore jusqu'au 15 août, tous les jours, de 10 heures à 12 heures trente puis de 14 heures trente à 18 heures voire même plus tard (ce soir c'était fermeture à 19 heures en raison des questions).

Et rappelez-vous qu'au Crotoy plus de 25 restaurants vous attendent dont d'excellents comme le Romillé, l'Auberge de la Marine, Chez Mado, la Marinière, le P'tit Matelot, etc.

 Je vous attends.

5734083d549349407e52ab4e902bd5f7.jpg

Nota bene :

les photos sont de Claude Pierre que je remercie encore ici pour sa disponibilité toujours souriante.

15/06/2008

La récolte du café - A colheita do café

Mes grands parents habitaient au Parana. C'est dans cet Etat du sud du Brésil que j’ai vu mes premières plantations de café. Il est considéré comme l'une des locomotives agricoles du pays car c'est l'un des plus gros producteurs de café.

La période de la cueillette s'étale de mai à septembre et monopolise tous les habitants de la région (et même bien au delà) pendant plusieurs mois.

C’est un travail long, très difficile et très fatigant car tout se fait à la main pour obtenir la meilleure qualité.

635549e51ffdc75ceadd652aaf311f78.jpg

C'est toute cette ambiance que j'ai voulu traduire dans ce tableau : l'immensité des plantations, la multitude des paysans à la cueillette, l'effervescence et le travail d'un côté et la douce torpeur du village blotti au milieu des champs, proche du fleuve, au pied des montagnes.


Au Brésil, on cultive essentiellement l'arabica à 85%, et également le robusta, depuis quelques années, pour satisfaire la forte demande. Il faut savoir qu'un jeune caféier que l'on plante va commencer à produire dans 3 à 4 ans. Ensuite l'arbuste peut vivre pendant de nombreuses décennies.

L'image des plantations de café est souvent associée à celle d'immenses domaines tels que l'on peut en rencontrer au Brésil. Mais la production de café provient en réalité, pour environ 70 %, d'exploitations principalement familiales de superficie inférieure à 10 hectares, voire même le plus souvent en dessous de cinq hectares.

Qu'il s'agisse des petits exploitants ou des ouvriers agricoles, la culture du café fait vivre un très grand nombre de personnes, car la cueillette, très rarement mécanisée, requiert un temps de main d'œuvre très important qui forme l'essentiel du coût de production.

Ainsi, au Brésil, on estime à 230 000 à 300 000 le nombre de fermiers vivant du café et à 3 millions le nombre de personnes employées.


N'oublions pas non plus que le Brésil consomme la moitié de sa production dans son propre pays. C'est pourquoi de nombreux cafés de haute qualité ne seront pour cela jamais exportés.

Venez donc les boire sur place...


Acrylique sur toile (40 cm x 40 cm)

21/05/2008

La fanfare - A fonfarra

Aujourd'hui, c'est jour de fête au village. Tout le monde est dans la rue.

Au carrefour de deux rues, la fanfare passe au milieu des enfants et d'une multitude de pesonnes qui s'amusent.

En tout 162 personnages sans compter les animaux...

9fd822bc6f755bebc5dd50d40609b037.jpg

Vous pouvez voir :

- des gens au balcon qui regardent dans la rue,
- la fanfare qui passe avec ses 16 musieciens sous l'autorité du chef de fanfare qui donne la mesure,
- des clowns jongleurs,
- des vendeurs de fleurs,
- des enfants qui attendent des glaces du marchand avec sa petite carriole,
- un jongleur sur des échasses,
- des patinettes, des ballons,
- etc, etc.

Une scène encore d'un petit village de l'intérieur...



Acrylique sur toile (50 cm x 60 cm)